J'ai accumulé les cassettes audio depuis plus de vingt ans,
j'ai enregistré des concerts à la radio principalement sur Radio France,
des reportages également, sur des sujets divers
qui ne trouvent pas leur place dans mon blog dédié au folk 59/62.

Je les posterai ici régulièrement, il y en aura pour tous les goûts,
principalement de la musique folk, mais aussi baroque, etc... en tout plus de 150 cassettes.


vendredi 11 novembre 2016

Greame Alwright à voix nue

deux heures et demie avec ce chanteur poète


1) Il faut que je m'en aille
« Buvons encore une dernière fois
A l’amitié, l’amour, la joie !
On a fêté nos retrouvailles
Ca m’fait d’ la peine, mais il faut que je m’en aille… »
(G. Allwright)
La vie de Graeme Allwright est faite de départs. A vingt ans, par amour du théâtre, il se fait mousse sur un paquebot et quitte sa Nouvelle Zélande natale.
Quelques années plus tard, par amour d’une femme cette fois, il quitte Londres et la carrière théâtrale qui s’offre à lui pour venir s’installer en France.
Graeme Allwright a aujourd’hui quatre-vingt-huit ans, et il n’est retourné que trois fois en Nouvelle Zélande. Il revient aujourd’hui avec nous sur ces années de jeunesse, marquées par les trains, la guerre, et le jazz.
Il chante "Jusqu'à la ceinture"

2) Le trimardeur
« J’ai trimé comme un pauvre bougre toute ma vie
J’ai roulé ma bosse sur les chemins, sans compagnie
Lourd de cœur, je m’en allais
Cherchant la femme qu’on n’trouve jamais
Oui j’en ai bavé, vous le savez ! »
(W. Guthrie, trad. G. Allwright)
Avant d’être un chanteur, Graeme Allwright a été un travailleur. Ouvrier viticole, apiculteur, plâtrier, machiniste, maçon, infirmier en asile psychiatrique… C’est dans les champs et sur les chantiers qu’il a appris la France et le français. Le théâtre n’était jamais loin… Avec Jean Dasté son beau-père, à la comédie de Saint-Etienne, ou dans la maison bourguignonne de Jacques Copeau, le grand-père de sa première épouse, le jeune homme joue, joue, joue.
Et il commence à chanter... Woody Guthrie, entre autres : « I've been havin' some hard travelin', I thought you knowed »…

3) L'étranger
« Un jour penché à ta fenêtre
Il te dira qu'il veut renaître
Au monde que ta tendresse lui cache
Et sortant de son portefeuille
Un vieil horaire de train, il dit:
Je t'avais prévenue, je suis étranger »
(L. Cohen, trad. G. Allwright)
Un jour, Graeme Allwright « monte à Paris » pour tenter sa chance dans la chanson. Il arrive à la Contrescarpe avec dans sa guitare quelques adaptations de chansons folkloriques et une ou deux traductions de Pete Seeger ou Bob Dylan. Colette Magny le présente à Mouloudji, et voilà un premier disque… Un début de carrière presque habituel dans les années 60, sauf que le jeune espoir a déjà quarante ans… et que le succès le gêne.

4) Le jour de clarté
« On peut chanter tous les poèmes des sages
Et on peut parler de l'humilité
Mais il faut s'unir pour abolir injustice et pauvreté
Les hommes sont tous pareils
Ils ont tous le même soleil
Il faut, mes frères, préparer
Le jour de clarté »
(Yarrow / Stockey, adapt. Graeme Allwright)
Sorti au début de l’année 1968, « Le jour de clarté » prend un écho particulier pendant les évènements du mois de mai. Les salles sont pleines et reprennent en chœur les paroles. Graeme Allwright préfère s’en aller et voyager, refusant de devenir « un ouvrier de la carrière ».
Ses passages sur scène se font rares, sa présence sur les plateaux de télévision ou de radio plus encore. Quand il revient en France, c’est pour enregistrer un album, mais surtout pour s’engager. Au Larzac aux côtés de René Dumont, ou dans le Doubs avec les Lip, il chante sur scène ses colères, sa révolte et ses espoirs…
Il chante "Lumière"

5) De passage 
« De passage, de passage
Triste, heureux voyage,
Dans ce monde en rage,
Dis-toi bien, je suis seulement de passage. »
(L. Cohen, trad. Graeme Allwright)
Dans ce dernier entretien, Graeme Allwright évoque la quête spirituelle qu’il mène depuis de longues années. Fasciné par quelques figures mystiques, de Sri Aurobindo (il a vécu un temps à Auroville) au père Teilhard de Chardin, attiré par certaines formes d’ascétisme, il goûte l’existence en sage, en attendant le jour où comme il le chante sur scène :
« J'm'envolerai tout là-haut
J' m'envolerai comme un oiseau
Quand je meurs, alléluia, tout à l'heure
J'm'envolerai, volerai »

Entretien diffusé en février 2015 (et donc enregistré très probablement fin 2014).
Par Victor Macé de Lépinay. Réalisation : Laurence Millet. Prise de son : François Rivalan. Attachée de production : Claire Poinsignon.

mercredi 15 juillet 2015

5 tableaux de voyage en France : 5 Autour de la chanson traditionnelle






Une série d'émissions de Christian Poché (1938-2010) diffusée sur France Musiques en juillet 1998.
avec Jean François Dutertre.

Des Bouches du Rhône à la Normandie
Pour une définition de la musique traditionnelle française.
Entre l'oral et l'écrit.
L'attraction du moule polyphonique
Les polyphonies marseillaises : l'ensemble Gacha Empega
Chanson française, forme individuelle ou collective ?
L'attirance des syllabes sans signification.
Le renouveau de la tradition : le mouvement folk. Les groupes Perlinpinpin Folc, Mélusine.
L'empreinte méditerranéenne et les métissages.
Un chanteur traditionnel peu conformiste : Erik Marchand. L'œuvre de collectage de Julien Tiersot (1857-1936).
Vincent d'Indy : Symphonie Cévenole, dir. S. Baudo.
Maurice Emmanuel : Chansons bourguignonnes du pays de beaunes, avec D. Upshaw.
L'anthologie des chants du Nivernais (1896), d'Achille Millien.
Réflexions sur la ballade chantée.
Vosges, Lorraine et Alsace - un isntrument de musique : l'épinette. Le branle de Lorraine.
Jean Baptiste Weckerlin, la chanson française et l'Alsace, l'ensemble Au gré des vents.
Normandie : chant des marins de Normandie par l'ensemble Marée de paradis.
extrait de Télérama
qui oublie de mentionner une brève citation d'Edmond de Coussemaker et du groupe Blootland qui interprète Reys naer Island.

première partie

seconde partie

Fin de cette série, vous remarquerez que la Picardie et l'Artois sont oubliés, pour ce qui est du Nord-Pas de Calais vous en trouverez plus ici

mardi 14 juillet 2015

5 tableaux de voyage en France : 4 Bourbonnais, Auvergne, Limousin, Dauphiné, Poitou







Une série d'émissions de Christian Poché (1938-2010) diffusée sur France Musiques en juillet 1998.
avec Jean François Dutertre.

La vielle à roue, vielleurs traditionnels : Henri Goguelat, les frères Guillemain, Gaston Rivière.
La vieille à roue et le répertoire classique : Claude Flagel
La nouvelle tradition : Gilles Chabenat et Patrick Bouffard
La modernisation de la vieille à roue : Valentin Clastrier
Chansons d'Auvergne, de Canteloube, par A. Auger, English Chamber Orch., dir. Y. P. Tortelier.
Des formes de la musique auvergnate : bourrée, regret, gigue, polka, mazurka… 
Instruments : la cabrette d'Antonin Bouscatel à Jean Berghaud. La cornemuse, Eric Montbel et Jean Blanchard. L'accordéon.
Vers la constitution de formations traditionnelles instrumentales : ensemble Les Brayauds
Dauphiné et Poitou : le rigodon du Dauphiné, du violon traditionnel à la nouvelle tradition. Branles du Poitou.
Extrait de Télérama

première partie

seconde partie



5 tableaux de voyage en France : 3 Languedoc, Roussillon, Landes, Pyrénées, Pays Basque







Une série d'émissions de Christian Poché (1938-2010) diffusée sur France Musiques en juillet 1998.
avec Luc Charles-Dominique du Conservatoire Occitan de Toulouse.
Le Languedoc : le hautbois du Languedoc (déclin et renouveau). Les joutes nautiques. La danse du chevalet. Les gitans des Saintes-Maries-de-la-Mer. Rosina de Peira, interprète occitane. Le chœur occitan Rosamunda. Les collectages de l'association A Talvera. L'activité du conservatoire occitan de Toulouse.
Roussilon et pays catalan : contrepas et sardane. Le cobla de Perpignan. Renouveau de la sardane.
Landes : la cornemuse landaise. L'œuvre de collectage de Félix Arnaudin (1855-1921).
Béarn et pays gascon : collectage de Jean Poueigh. Pierre Arius Mesplé, chant. Les polyphonies du Béarn. Renouvellement de la musique gasconne : l'ensemble Verd e blu.
Pays Basque : Fandango, arin-arin. Les harmonisations du père Donostia. L'irrintzi ou cri du berger. La Flûte txistu. Renouveau de la chanson basque et Beñat Achiary.
extrait de Télérama




lundi 13 juillet 2015

5 tableaux de voyage en France : 2 Provence, Côte d'Azur et Corse






Une série d'émissions de Christian Poché (1938-2010) diffusée sur France Musiques en juillet 1998.
avec Luc Charles-Dominique du Conservatoire Occitan de Toulouse.

Pays Niçois : Zéphirin Castelon, Thomas et ses Merry Boys, le Corou de Berra, Bachas
Provence : Jean Marie Carlotti, Mont-Joia, Brandi Levensan, Michel Montanaro, René Sette
Corse : Canta u Populu Corsu, Albert Thomasi, A Filleta

Première partie

Seconde partie

dimanche 12 juillet 2015

5 tableaux de voyage en France : 1 Bretagne






Une série d'émissions de Christian Poché (1938-2010) diffusée sur France Musiques en juillet 1998.
Avec Yves Defrance (Rennes)
Les sources et origines : le Barzaz breiz (1839) de Théoodore Hersart de la VIllemarqué.
Les collectages de Louis Bourgault-Ducoudray (1885), Narcisse Quillen ( 1888), M. Duhamel (1913)
Formes vocales traditionnelles : la gwerz ou ballade. Le kan ha diskan (chanter-dechanter) par les sœurs Goadec. 
Instruments : la bombarde et le biniou, par Jean Baron et Charistian Anneix. La veuze ou cornemuse du pays nantais, la clarinette, la vielle à roue, l'accordéon breton.
Les formations instrumentales : le bagad (Kemper, Kevrenn Aire) Noce bretonne au pays de Vannes (1930), de J.P. Le Dantec et Symphonie Mor-Bihan (1963), de J. Le Penven, par l'orchestre de Brocéliande, dir. J. Woijciechowski.
Le fest-noz et les formes dansées de la musique bretonne, rond, gavotte. Polkas, scottisches (XIXe siècle). Redécouverte de la harpe celtique avec Gwenola Ropartz. Le renouveau de la musique bretonne et ouverture au monde celtique : Alan Stivell, Yann-Fanch Kemener, Dan Ar Bras.
extrait de Télérama

Première partie

Seconde partie

J'ajoute en complément d'information concernant le Barzaz breiz, l'excellent livre de Nelly Blanchard, Barzaz -Breiz, une fiction pour s'inventer. publié en 2006 aux Presses Universitaires de Rennes.


lundi 30 mars 2015

John Wright et Catherine Perrier

mise à jour le 30 mars 2015

Concert dans un studio de Radio France le 28 juin 1982.




Ces deux fondateurs du mouvement folk en France à la fin des années 1960 ont très peu enregistré.
John (1939-2013) est un spécialiste reconnu de la guimbarde. Il a également fait des recherches sur la lutherie des instruments à archet au Moyen-Age. Catherine et lui ont rencontré et collecté de nombreux témoins de la tradition notamment en Anjou, Berry, Vendée, Normandie, Auvergne, Limousin, Bretagne, etc.


01 et 02 - Airs Gallois (J, crwth & C, chant)
03 - M'y promenant dans mon jardin (J, crwth & C, chant)
04 - Allons la belle (J, crwth & C, chant)
06 - Geordie (J & C, chant)
07 - Barbara Allen (J, chant)
09 - Irish jigs : The frost is all over/ ???? (J, guimbarde, diddling)
10 - Mon embarquement s'approche (J, guimbarde & C, chant)
12 - L'autre jour i étions couchaie (C, chant)
13 - Tu quittes le rivage (J, violon & C, chant)
14 - Our captain cried all hands (J, chant)
16 - Formulettes enfantines anglaises (J, récité)
18 - Extrait du "Green Knight" (J, récité)
20 - Hornpipe, XVIIIe s. (J, violon)
21 - Hornpipe (J, harmonica)
23 - Adieu Marie (J & C, chant)
24 - Shanties : The Hog-eye man/Doodle let me go/Lahoulatchalez (J, chant)
25 - Là sur les quais du Hâvre (C, chant)
26 - Gather your rosebuds, XVIIe s. (J & C, chant)
27 - Irish Air and reel (J, guimbarde)

Merci à Catherine qui m'a transmis le détail des titres


----
Triste nouvelle, je viens d'apprendre le décès de John ce jour, 4 septembre 2013,
il avait eu 74 ans le 8 août dernier.
un hommage ici et ici